Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le STUDIO International Vanina Mareschal

Interview de Justine et Antoine

24 Mai 2013 , Rédigé par STUDIO International Vanina Mareschal

Justine Ogor, 25 ans et Antoine Ercoli 22 ans, nous exposent ce que le Studio International leur a apporté sur le plan professionnel et personnel. Tous deux font partie de la première année de la formation sur trois ans proposée par le Studio International Vanina Mareschal. Après des parcours parfois semés d'embuches ou de remises en question, ils se plongent cette année dans le domaine des arts de la scène. Ils vous partagent avec une extrême sensibilité leur passion et leurs projets.

 

Capture-d-ecran-2013-05-06-a-15.07.55.png

Capture-d-ecran-2013-05-24-a-14.38.41.jpeg

 

Pourquoi te destines-tu aux arts de la scène ?

Justine : Depuis que je suis toute petite, j'ai ça en moi, surtout pour le chant. C'est comme une évidence. Mais je n'ai pas de moment particulier où je me suis dit « c'est ça que je dois faire » ! Ça s'est imposé dans ma vie, tout simplement.

Antoine : Ça s'est fait aussi fait naturellement. Personnellement, je suis d'autant plus tourné vers la musique. Depuis tout petit, c'est un domaine dans lequel j'ai toujours voulu travailler.

 

Quel a été ton parcours avant d'intégrer le Studio ?

Justine : j'ai un parcours un peu particulier, j'ai suivi pendant 5 ans des cours de droit. J'ai foncé tête baissée dans mes études. J'avais déjà envie de rentrer dans une école d'arts de la scène mais je n'étais pas encore prête pour ça. Puis, le besoin d'être sur scène a été primordial. Au moment de passer le concours d'avocat, je me suis posé la question « qu'est-ce que je fais là ? ». Je venais de prendre conscience que je n'étais pas à ma place.

Antoine : après le BAC, je suis allé dans une école de musique où j'ai suivi une formation d'auteur/compositeur/interprète. A la fin de cette école, je me suis fais casté pour participer à The Voice et à la Star Academy. J'ai passé tous les casting ainsi que les étapes pour arriver jusqu'au plateau de The Voice notamment. Je suis arrivé là-bas, je n'étais pourtant pas de nature stressée mais je n'étais pas pour autant à l'aise. Ça s'est malheureusement mal passé. Je n'ai intégré aucune des deux émissions mais cela reste pour moi des expériences incroyablement enrichissantes. A la suite de ça, j'ai décidé de passer une année au Studio.

 

Capture d’écran 2013-05-06 à 14.46.07

 

Qu'est-ce que t'ont apporté les différents cours ?

Justine : En danse j'avais de grandes difficultés, c'était un peu ma bête noire. Je ne suis pas encore une danseuse mais je pense avoir énormément progressé et ça m'a aidé dans les autres matières que nous avons, le chant et le théâtre. C'est là que l'on voit l'interaction entre les trois matières phares. Je me suis libérée au niveau du corps et cela a eu une répercussion sur le chant et le théâtre. J'ai pris confiance en moi et j'ai appris à me lâcher. Je ne me fais plus trop de soucis sur ce que les autres peuvent penser de moi. Je vis mon expérience.

Antoine : les cours m'ont apportés exactement ce que je recherchais. Suite à l'expérience peu fructueuse sur le plateau de The Voice, j'ai puisé dans les différentes matières que nous avons, des moyens pour être à l'aise sur scène. En effet, dans ce métier, il faut accepter son corps, son physique, sa voix, s'accepter soi-même en fait. Passer par le biais de la danse et du théâtre, ça me libère complètement. On se rend compte en effet, que tout est lié.

 

As-tu un souvenir qui t'a marqué au sein du studio ?

Justine : je pense qu'Antoine en un bon en danse classique !

(rires des deux)

Antoine : c'est que je suis très nul en fait en danse classique...

Justine : c'est vrai, quand on a jamais fait de danse, notamment pour un garçon, c'est peut-être plus compliqué d'avoir une tenue belle et naturelle. Moi, le souvenir qui m'a marqué, c'est un jour en cours de chant. Avant que celui-ci ne débute, le professeur de chant nous avait conseillé de faire une préparation physique ou psychologique. Au choix. J'avais opté pour celle physique. Je m'étais mise à faire des pompes. Je rentre ensuite dans la salle puis j'interprète la chanson et là, au terme de celle-ci, je fond en larmes. Je n'avais jamais chanté comme ça et depuis ce jour je n'ai jamais réussi à retrouver cet état là. C'était vraiment beau. J'avais atteint quelque chose d'unique.

 

Capture-d-ecran-2013-05-06-a-14.42.42.png

 

Quels sont tes projets pour la suite ?

Justine : je me suis engagée sur les trois ans de la formation professionnelle. Dès l'année prochaine je commence déjà à réfléchir sur une idée de création de compagnie. Avec des amies qui ont un univers artistique que j'adore, proche du mien, j'espère pouvoir monter plus tard, des spectacles. C'est ambitieux, je le conçois. Je sais bien que du jour au lendemain, je ne vais pas passer de l'ombre à la lumière, atteindre le succès en a rien de temps. Mais j'ai cette volonté en moi, cette flamme créatrice, et je ne veux pas m'intégrer à quelque chose d'existant.

Antoine : j'avais déjà mes projets d'auteur/compositeur/interprète avant d'intégrer le studio. Je vais au terme de cette année de professionnalisation et je reprends la route de la musique. Cette année m'a tout de même permise de décrocher des contrats pour la suite.

 

Tes coups de cœur dans le domaine ?

Justine : c'est paradoxal de dire ça étant donné que je suis dans une école d'arts de la scène mais j'aime bien aller voir séparément du théâtre, du chant et de la danse et je ne vais pas voir beaucoup de comédies musicales et spécialement celles françaises qui ne sont pas très fascinantes. Je suis tout de même allée voir West Side Story, ils excellent dans l'art d'être bon partout, j'en ai pris pleins les yeux. Il y a du niveau !

Antoine : je suis allé voir Sister Act. Très bonne comédie musicale ! Mais je suis un peu comme Justine sur les spectacles. J'aime bien voir les trois séparément.

Justine : je suis allée voir récemment, un spectacle qui utilise l'univers du cirque créé par la Compagnie des étoiles de la main. C'était sensationnel ! Les acteurs font des acrobaties et entre les numéros, il y a du théâtre, il y a une réelle histoire. C'est très poétique. La musique emporte émotionnellement et les acteurs m'ont transformé la vision du cirque que j'avais.

 

Une petite anecdote sur le Gala ?

Antoine : si aimez les show, venez !  

 

Capture-d-ecran-2013-05-06-a-15.05.49.png

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article