Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le STUDIO International Vanina Mareschal

Interview des élèves Violette & Loaï

2 Mai 2013 , Rédigé par STUDIO International Vanina Mareschal

Dans le cadre du Gala de fin d'année qui approche, le Studio International Vanina Mareschal a souhaité vous faire partager la passion et les projets de ses élèves.

Loaï Abdel rahman, 20 ans et Violette Erhart, 19 ans nous font part de leur passion et de leurs projets de carrière dans le domaine artistique. Tous deux font partie de la deuxième année de la formation professionnelle proposée par le Studio International Vanina Mareschal. Découvrez ces deux élèves enthousiastes, déterminés à l'âme poétique.

 

Capture d’écran 2013-04-30 à 18.35.23 544587_10200892107173811_1955847232_n.jpg

 

 

Pourquoi te destines-tu aux arts de la scène ?

Violette : Depuis que je suis toute petite, je suis passionnée. Ma mère m'emmenait partout, à beaucoup de spectacles de danse, de chant, de théâtre. J'ai adoré ça. Et quand j'ai grandi,     j'avais envie de pouvoir rendre ce que l'on m'avait donné, de donner à mon tour, de partager ces émotions que j'avais pu ressentir.

Loaï : je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire, pour être honnête. J'hésitais à réaliser différentes carrières. Mais jouer, interpréter sur scène s'est révélé être pour moi le moyen de toucher à tous les métiers du monde.

Violette : c'est aussi une activité qui permet de se trouver... de véhiculer qui on est ainsi que notre perception de la vie. Il y a certaines choses que l'on peut atteindre que par l'art. J'ai alors aussi envie à mon tour d'aider les spectateurs à toucher du doigt ce que je peux moi-même toucher.

Loaï : on cherche aussi par les arts de la scène la reconnaissance d'autrui.

 

Capture d’écran 2013-04-30 à 17.06.23

 

Quel a été ton parcours avant d'intégrer le Studio ?

Violette : j'ai eu un parcours assez "normal", j'ai fais un BAC Littéraire et j'ai suivi au lycée une option théâtre. A côté de ça, je participais certains soirs à des ateliers théâtre. J'ai également fais partie du conservatoire où j'ai pris des cours de danse et obtenu un diplôme de fin d'année.

Loaï : j'ai également eu une scolarité plutôt "normale". A côté du lycée je faisais aussi partie du conservatoire, j'ai suivi l'option théâtre au BAC. Après l'obtention de mon diplôme, j'ai intégré les cours Florent mais qui malheureusement ne m'ont pas plu et j'ai donc choisi de quitter l'école. Quand je reviens sur mon parcours, je remarque que j'ai touché à tous dans les domaines des arts : le dessin, la musique, la danse, le chant mais je n'étais jamais vraiment allé au bout des choses dans lesquelles je m'étais investi. En intégrant le Studio je m'engage à finir tout ce que j'ai commencé des années auparavant.

Capture-d-ecran-2013-04-30-a-17.08.21.png

 

Qu'est-ce que t'ont apporté les différents cours ?

Loaï : ça m'a permis avant tout de prendre confiance en moi, d'être à l'aise sur scène. Les cours permettent de nous aider à nous cerner, de savoir ce qu'on peut jouer ou ce que l'on ne peut pas jouer, ce que l'on dégage. J'estime avoir fait beaucoup de progrès dans les matières qui sont dispensées. Les cours nous permettent également de se faire des contacts, de se créer un réseau. Le studio nous produit aussi dans des conditions professionnelles, dans les conditions du métier. On peut alors souligner la professionnalisation que nous apporte la formation. On a un pied dans le métier.

Violette : le studio m'a permis de prendre conscience de la réalité du métier et de comprendre également à quel point celui-ci peut être compliqué. Je le savais avant bien évidemment mais ça a renforcé ma vision de ce métier. Les cours me permettent de me dépasser chaque jour un peu plus. L'équipe pédagogique est formidable et à l'écoute. On a de la chance de travailler avec des personnes qui sont eux-mêmes dans le métier, qui sont sur scène régulièrement. Comme Loaï, j'ai pris confiance en moi. Mais en même temps, nous sommes dans un domaine où on se remet toujours en question, où on atteint jamais le « top » et les professeurs sont aussi ici pour nous le rappeler.

Capture-d-ecran-2013-04-30-a-17.31.28.png

 

As-tu un souvenir qui t'a marqué au sein du studio ?

Loaï : c'est dur de déterminer un événement qui m'aurait marqué plus qu'un autre. Nous sommes une grande famille ce qui nous permet de vivre des choses extraordinaires à tout moment.

Violette : c'est vrai que l'ambiance est conviviale et qu'il y a une certaine complicité entre nous et les professeurs. Du coup, les anecdotes, il y a pleins.

Loaï : ah si... peut-être que la première fois que j'ai joué Hair sur scène, m'a le plus marqué. C'était magique ! La comédie musicale de l'année jouée par les élèves est très marquante car c'est un moment où l'on joue pendant 12 jours, non-stop, comme dans les grandes troupes.

Violette : une anecdote qui m'a marquée, n'était pas au sein du studio mais avec tous les élèves, nous étions dans le métro. Et là, on a commencé à chanter une chanson que notre professeur de choral nous avait appris...

(rires de loaï)

Violette :... non mais il y avait un truc, c'était beau, on était ensemble. Ça a même fait plaisir aux voyageurs !

 

Capture-d-ecran-2013-04-30-a-18.07.17.png

 

Quels sont tes projets pour la suite ?

Violette : je refais une troisième ici. Je profiterai de cette troisième année pour monter une pièce avec un ami. J'ai aussi d'autres projets avec d'autres amis. Il faut que je prépare ma sortie tout en continuant à me former. Je veux me préparer un avenir solide. Je pense me spécialiser dans la comédie et la danse.

Loaï : je reste aussi l'année prochaine dans le studio pour continuer à me professionnaliser. Je veux me destiner à la comédie musicale plus tard. On est beaucoup à vouloir créer ensemble. Le but c'est de monter des projets avec la promo. Se porter les uns, les autres. Créer des spectacles, monter des compagnies ensemble. Je compte aussi reprendre le conservatoire.

Violette : oui, même après la sortie, il faudra continuer à prendre des cours pour ne pas perdre ce que l'on a gagné ici.

 

Tes coups de cœur dans le domaine ? 

Loai : Sunday In The Park With George. C'est la première fois que je vois une comédie musciale en anglais. On comprend alors que l'on est loin de nos paires anglophones...

Violette : c'était en effet, magnifique. Il n'y avait pas que la technique mais il y avait aussi de la poésie. C'est le genre de spectacle où tu restes collé à ta chaise, rempli de frissons.

 

Une petite anecdote sur le Gala ?

Loaï : il faut venir, ça sera super !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article